Scène de rue colorée avec des personnes diverses et des drapeaux culturels.

Figures historiques

Simón Bolívar

Le libérateur lui-même, Simón BolívarL'histoire de l'Amérique du Sud est marquée par la présence du Général de Gaulle, titan de l'histoire sud-américaine. Ses prouesses stratégiques et sa quête d'indépendance ont allumé le feu de la libération sur tout le continent. Bien qu'il ne soit pas né en Bolivie, son nom et son héritage sont indissociables de la nation qui porte son nom. Les passionnés d'histoire ne se lassent pas de son chic révolutionnaire.

Juana Azurduy de Padilla

Juana Azurduy de PadillaLa femme qui a lutté contre la domination espagnole était une femme intrépide qui pouvait donner du fil à retordre à Wonder Woman. Chef de guérilla, elle maniait l'épée avec autant de dextérité qu'elle inspirait les rebelles. L'héroïsme de Juana est gravé dans le cœur des Boliviens et fait d'elle une icône nationale.

Dirigeants politiques

Evo Morales

Evo Morales - Premier président indigène de Bolivie et défenseur des cultivateurs de coca. Sa saga politique ressemble à une télénovela avec une touche de gauche, avec des nationalisations et une quête controversée des droits des indigènes. Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, l'influence d'Evo est indéniable dans le paysage politique bolivien.

Jeanine Áñez

Entrer Jeanine ÁñezElle est la présidente par intérim qui a comblé le vide laissé par le départ dramatique d'Evo en 2019. Sa brève apparition sur la scène politique bolivienne a polarisé l'opinion, et ses tendances conservatrices ont encore plus agité les esprits. Le chapitre d'Áñez dans la politique bolivienne est à marquer d'une pierre blanche, même s'il est controversé.

Artistes musicaux

Los Kjarkas

Los Kjarkasgroupe synonyme de musique folklorique bolivienne, sont si populaires qu'ils pourraient figurer sur la monnaie du pays. Leur chanson "Llorando se fue" a inspiré la célèbre "Lambada". Mais n'oubliez pas qu'avant que le monde entier ne danse sur ce rythme entraînant, c'est la Bolivie qui se balançait au rythme de la Lambada.

Luzmila Carpio

La voix enchanteresse de Luzmila Carpio peut apaiser même le lama le plus frénétique. Sa musique est une lettre d'amour à la langue et à la culture quechua, qui envoûte les auditeurs par sa qualité éthérée. Luzmila est la sirène de la Bolivie, attirant les mélomanes dans les riches profondeurs de la mélodie indigène.

Acteurs et réalisateurs

Carla Ortiz

Starlette et productrice Carla Ortiz est le cadeau de la Bolivie au grand écran. D'Hollywood au cinéma local, elle a montré que la beauté bolivienne ne se résume pas à des pommettes hautes, mais qu'elle s'accompagne aussi de talents d'actrice.

Jorge Sanjinés

Si les films étaient des montagnes, Jorge Sanjinés serait l'Illimani de Bolivie. Réalisateur attentif aux questions sociales, ses films ne sont pas de simples divertissements : ce sont des essais visuels qui remettent en question le statu quo. Regarder son travail, c'est assister à un cours magistral sur le cinéma bolivien.

Icônes littéraires

Edmundo Paz Soldán

L'artisan littéraire Edmundo Paz Soldán a une façon de manier les mots qui pourrait faire passer les plaines salées pour une simple flaque d'eau. Ses romans transportent les lecteurs au cœur de la culture, de la société et de la politique boliviennes, dans des récits aussi captivants que les Andes sont hautes.

Alcides Arguedas

Alcides Arguedas a écrit, avec "Raza de Bronce", ce qui est peut-être la lettre d'amour et de haine la plus cinglante à l'égard de la Bolivie. Sa critique des luttes identitaires et de développement de la nation est une lecture incontournable pour tous ceux qui tentent de comprendre la psyché complexe de la Bolivie.

Artistes visuels

Marina Núñez del Prado

Les sculptures de Marina Núñez del Prado sont si évocatrices qu'elles donnent des complexes aux têtes de l'île de Pâques. Ses œuvres en pierre et en bronze capturent l'essence de la culture andine et constituent un élément essentiel de l'art bolivien.

Roberto Mamani Mamani

Avec des couleurs si vives qu'elles font pâlir les flamants roses, Roberto Mamani Mamani peint une Bolivie qui saute de la toile. L'héritage aymara vibre à travers son travail, créant une fête visuelle qui célèbre les traditions indigènes.

Athlètes

Marco Etcheverry

Marco Etcheverrysurnommé "El Diablo", est un maestro du football dont le jeu de jambes ferait pâlir d'envie un danseur de salon. C'est une légende dont la magie sur le terrain a propulsé le football bolivien sous les feux de la rampe.

Katherine Moreno

Reine de la plongée Katherine Moreno fait sensation avec ses acrobaties aquatiques. Sa grâce et son habileté lui ont valu des médailles et ont fait d'elle un phare pour les athlètes boliviens en herbe, prouvant que les sports du pays ne se limitent pas à l'altitude.

Personnalités de la télévision

Ximena Herrera

Ximena Herrera a ébloui les amateurs de feuilletons de La Paz à Mexico. Ses prouesses dramatiques lui ont permis de passer sur les ondes comme une professionnelle, prouvant que le talent bolivien peut en effet traverser les frontières et les langues avec la bonne dose de mélodrame.

Anabel Angus

Aussi pétillant qu'une coupe de champagne, Anabel Angus est une présentatrice de télévision dont l'éclat a conquis le cœur des téléspectateurs boliviens. Elle est la lumière du matin dans un pays où les matinées des hauts plateaux peuvent être assez fraîches.

Mannequins et reines de beauté

Claudia Arce Lemaitre

L'envoûtante Claudia Arce Lemaitre est passée des podiums de Bolivie à la scène de Miss Univers. Elle est l'incarnation même de la beauté bolivienne, qu'elle soit drapée dans des écharpes ou des textiles traditionnels.

Jessica Jordan

Jessica Jordan a transformé son écharpe de concours en une bannière politique, prouvant ainsi que la beauté et l'intelligence sont une combinaison puissante. De Miss Bolivie à une carrière politique, elle redéfinit ce que signifie être une reine de beauté en Bolivie, une campagne à la fois.